USA pays de la malbouffe, info ou intox ?

  • CLAS' family
  • Vie locale
USA pays de la malbouffe, info ou intox ?

Avant de partir en expat' au pays de l'oncle Sam, l'une de nos craintes était de savoir ce qu'on allait retrouver dans notre assiette et combien de kilos on était prédestiné à prendre. Depuis la France, on a tendance à assimiler l'alimentation américaine à la Junk food avec ses chicken nuggets, ses frites, ses pizzas, ses hamburgers, ses glaces et ses sodas à volonté et à penser que la plupart des américains sont trop gros voire obèses. Mais un an après, quel est le bilan de la situation ?

Qu'est-ce que l'on mange aux US ?

Comme partout, on a moyen de s'alimenter correctement en variant et en tentant de respecter le sacro sain "5 fruits ou légumes par jour". Par contre, attention, ça coûte très très cher surtout quand on ajoute, aux fruits et aux légumes, le sans hormone dans les viandes et qu'on essaie le sans OGM (et là, dur dur car rien n'est spécifié sur les emballages !).

Manger équilibré, ça coûte cher, c'est vrai dans tous les pays mais ici le ratio entre le prix du gras et le prix du "sain" est bien plus important. On a d'un côté :

- le prix du soda ou de la boisson sucrée qui est prévu pour une consommation à volonté dans tous les restaurants

- des cours du chicken nuggets imbattables

- l'empifrage d'ice cream qui peut se faire à seulement quelques dollars (pour moins de 5 dollars, on nourrit toute la famille !).

et de l'autre :

- le prix des fruits ou de légumes qui est le même qu'en France mais pour un "pound" soit 450 g et parfois c'est même pour l'unité !

- et globalement un caddie qui prend 30% comparé au même caddie en France

Vous voyez que ça peut être comme en France !!

Vous voyez que ça peut être comme en France !!

Je me plains du prix mais la chaîne Carrefour locale appelée Walmart nous accueille à bras ouverts pour faire quelques savings !

Cependant, quand on voit :

- que la viande de bœuf hachée se vend avec près de 30% de matières grasses,

- que le rayon "chips" correspond à environ 1/20e de toute la partie alimentation,

- ou que les caddies électriques sont principalement utilisées par les sur surpoids du coin,

on préfère passer notre chemin et finalement dépenser quelques dollars de plus ailleurs.

 Heureusement que le jeune fiston peut pousser un caddie full size pour faire le plein de pizzas surgelées et autres gourmandises très sucrées ou très salées ! Miam !

Heureusement que le jeune fiston peut pousser un caddie full size pour faire le plein de pizzas surgelées et autres gourmandises très sucrées ou très salées ! Miam !

Qu'est-ce qu'on ne mange pas ?

- pas de fromage au lait cru mais contre toute attente, on trouve du "fromage qui pue". Avant d'arriver aux US, je n'avais jamais imaginé à quel point le Saint Albray pouvait embaumer à ce point. Visiblement, le voyage sur l'Atlantique ne lui réussit pas !!!

- très peu de charcuterie : on rêve de saucisses de Morteaux, de jambon cru de Savoie et de pâté de campagne

- pas de lardons, qui ont laissé la place au fameux bacon encore plus gras et plus salé

- on trouve de la baguette mais qui est loin d'égaler les saveurs françaises

- pas de lapin à prix abordable et peu de rôtis

- la crème fraîche, on oublie tellement ça nous ruine

USA pays de la malbouffe, info ou intox ?

Quelques petits trucs auxquels on est également confronté:

- les portions sont énormes. Par exemple : pour les glaces, on a été obligé de passer au format "baby" ou "half baby", le modèle de base étant 3 à 4 boules dans le cornet

- l'ail est partout et en quantité non négligeable

- il faut également s'habituer à manger plus épicé que la normale. Forcément les épices masquent le goût...

- un américain ne sait pas manger une pomme cuite sans y ajouter de la cannelle, à force un peu lassant !

- la cannelle est partout, même dans les chips et les dentifrices...

- on s'est mis au céleri cru

- au restaurant, les légumes cuits restent ultra croquants limite du cru

- la moutarde est sucrée (heureusement que notre supermarché local importe du made in Dijon)

- les cornichons, de base ils sont énormes et sucrés. Pareil, on passe en mode importation.

- les yaourt sont gélatineux

- les chocolats sont fades

- le pain est plutôt tendance sucré

- les restaurants proposent de manière quasi systématique des sandwichs, c'est quand même bizarre l'idée d'aller au resto pour manger un sandwich ! Bon, en conclusion, quelques différences, quelques sacrifices, les saveurs françaises nous manquent parfois mais on survit.

En quoi nos habitudes alimentaires sont sensiblement différentes ?

La devise ici est : "j'ai faim, donc je mange !". La snacking mania est un vrai mode de vie mais pas forcément une bonne habitude pour éviter la prise de poids. L'organisation des repas est également différente

- Lunch : snack, on mange sur le pouce. Pour preuve à l'école les écoles n'ont que 20 minutes pour avaler (car ils ne peuvent guère faire autrement) le contenu de leur lunch box !

- Dinner : l'américain se met à table à 18 heures (se mettre à table est un grand mot car beaucoup de familles mettent les plats sur la table et chacun de sert et vaque à ses occupations !), comme il n'a pas beaucoup mangé durant la journée, c'est le moment de sortir la bonne pièce de bœuf et de faire un vrai repas. Après, comme il mange tôt et qu'il s'installe devant les séries télévisées, une petite faim se fait sentir vers 20h30 - 21h et c'est le moment idéal pour sortir le pot de glace. Vous me suivez ?....

Autre conséquence à la snacking mania, les enfants sont très gauches lorsqu'ils doivent utiliser des couverts. La fourchette passe encore mais le couteau, c'est tout un challenge ! Ici la pizza, les nuggets, les chicken wings, tu les manges avec tes mains au risque de passer pour un aristo.

Autre différence : Le rayon "cuisine des gâteaux" au supermarché contient une très grande majorité de préparations toutes prêtes. T'ajoutes un peu d'eau ou un peu de lait et hop, tu enfournes ces bons cookies. Beaucoup d'américains ne savent pas cuisiner (ou alors ils se disent cuistots lorsqu'ils font leur home made pizza, tu parles d'un challenge !!!)

A la télé, les pubs alimentaires ne sont que des pubs de gras. Juste fascinant !

USA pays de la malbouffe, info ou intox ?

Au final, les américains sont-ils réellement en surcharge pondérale ?

Les stats disent : "Aux Etats-Unis, le pourcentage d'adultes en surpoids est passé de 47 % en 80 à 64 % en 2000. et celui des obèses de 15 % à 31 %. Dans le même temps, la proportion d'enfants et d'adolescents en surpoids a triplé".

A Corning, dans notre campagne plutôt favorisé, on n'est peut être dans ces proportions mais globalement, le gabarit moyen est bien plus important qu'en France. Moi qui me trouvais plutôt plus ronde que mes compatriotes françaises, ici je me trouve plutôt mince. C'est dire !!!

En fait, l'obésité, et le diabète qui va avec, sont un tel phénomène de société qu'à la télé, on peut voir de plusieurs programmes façon reality show sur la perte de poids : des personnes pesant autour de 200 kgs ont pour challenge de perdre un maximum de poids moyennant quelques exercices et un coaching limite militaire.

En conclusion, on ne vient pas aux Etats Unis pour bien manger sinon ça se saurait et on essaie toujours de comprendre pourquoi quand on devient obèse, on a une paire de fesses qui s'installe à la place de l'estomac. On postera la réponse dès qu'on aura percé le mystère.

USA pays de la malbouffe, info ou intox ?
USA pays de la malbouffe, info ou intox ?
Hébergé par Overblog