Honey, what do you learn at school ?

  • CLAS' family
  • Vie locale
Honey, what do you learn at school ?

Parmi les sujets qui m'ont fait le plus douter avant le départ en expatriation, c'est la scolarité des enfants.

A Corning, avec ses 10000 âmes (voire 20000 quand on inclut les villes limitrophes), pas d'école internationale. Donc obligation de suivre sa scolarité à l'école américaine.

A l'époque, Clément en grande section de maternelle et Amélie en CE2, on prend évidemment le temps de réfléchir au sujet et on se pose plein de questions :

- Comment les enfants vont s'adapter dans un environnement dans lequel ils ne comprennent pas un mot ?

- Comment continuer l'apprentissage du français en parallèle ?

- Peut-on apprendre à lire à la fois en anglais et en français ?

- Est-ce que l'immersion dans l'univers américain va avoir un impact positif / négatif sur leur niveau en français ?

- En combien de temps vont-ils devenir bilingue ?

- et surtout, y-a-t-il un risque d'échec scolaire ?

On discute avec des personnes qui ont connu la même expérience, on prend des informations sur internet, on va discuter avec les enseignants locaux, on tente de se rassurer comme on peut.

On est à peu près sûr qu'une telle expérience va être ultra enrichissante pour les enfants, mais il y a ces premiers mois quand il faut partir de zéro et tout reconstruire.

Après pratiquement 2 années passées dans le système scolaire américain, quel bilan peut-on tirer ? Est-ce finalement une si bonne expérience que cela ?

Petit aparté : si vous voulez en savoir plus sur l'environnement scolaire de nos loulous, ses pratiques, son organisation, son système éducatif, venez alors visiter cette page.

Le vrai bilan sera effectivement à faire lorsque l'on rentrera en France.

Aujourd'hui, on peut dire que les acquis sont conformes, voire plus dans certaines matières, aux attentes du système américain et je crois que l'on peut dire que les enfants sont à l'aise dans leur environnement.

Il y a eu effectivement 3/4 mois un peu difficiles au départ mais après 6 mois d'immersion totale, la compréhension était quasi parfaite et les langues se déliaient déjà en anglais.

Aujourd'hui, les enfants parlent l'anglais couramment, et surtout, Amélie et Clément adorent aller à l'école.

Honey, what do you learn at school ?

Il faut dire que le corps enseignant a des méthodes redoutables pour plaire aux enfants :

- la distribution de petits bonbons après un exercice bien réussi (cette technique ne fait pas l'unanimité chez les français...)

- la possibilité de gagner ou d'acheter (avec ses points scolaires) des petits cadeaux ou des home work pass (c'est-à-dire un droit à ne pas faire ses devoirs !). Personnellement, je ne suis pas trop adeptes des Homework pass. Je dois être trop rigide, ancrée dans mes valeurs très françaises où la place aux devoirs est sacrée.

- le droit d'aller occuper la rocking chair de la classe ou cette année, c'est la beach chair pour Amélie (un banc que tu peux occuper avec tes ami(e)s, où tu peux chuchoter pendant la leçon ou même t'aider pendant la séance d'exercice, cool non ?)

- la journée pyjama d'avant vacances de Noël (voir article sur les pyjamas pour ceux qui ne suivent pas)

- les séances d'expériences et d'observation de la nature (qui me semblent bien plus développées qu'en France)

- la responsabilisation des enfants de CM2 via un programme d'assistance aux professeurs des plus petites classes (nettoyage du matériel, préparation des papiers à mettre dans les cartables avant la sortie des classes etc ...). Amélie est très fière d'être impliquée de la sorte.

- les séances cinéma (dans l'auditorium de l'école s'il vous plaît !!) quand les élèves ont atteint collectivement leur objectif 'lecture" avec popcorn et jus de fruit

- les party organisées 2 à 3 fois par an (avec glace et pizza)

- les contrôles de géographie où il s'agit de dessiner sur un cookie avec des bonbons et colorants alimentaires

- et j'en oublie... C'est fun non ?

Voilà, côté école américaine, mais comment on s'en sort avec le français ?

Nous, on a choisi la méthode CNED (enseignement à distance) et comme on veut que les enfants puissent reprendre le cursus français sans difficulté, on a opté pour le CNED en français mais aussi en maths.

Idéalement, il faudrait également l'histoire géographie mais on a privilégié une méthode plus light sur le sujet.

Honey, what do you learn at school ?

Amélie et Clément ont donc des livrets en français et en maths à noircir tous les jours. Régulièrement, ils ont des évaluations à envoyer à un enseignant correcteur (certaines évaluations font jusqu'à 6 pages !!!).

Bref, en rentrant de l'école et les week-ends, il y a les devoirs à faire et ensuite on se met au CNED qui est considéré au mieux comme une corvée et au pire comme une torture.

Il y a eu quelques soirées mémorables dans les cris et les larmes !

C'est très lourd pour les enfants et cela demande beaucoup d'investissement de la part des parents. Je pense néanmoins que c'est une bonne option.

Clément a appris à lire en parallèle dans les 2 langues. Niveau orthographe, il a encore pas mal de progrès à faire car forcément avec l'anglais, on n'appréhende pas les choses de la même manière. Il y a par exemple les "e" à la fin des mots qui disparaissent régulièrement, car en anglais, on prononce les consonnes en fin de mots.

Amélie développe ses idées au travers de ses rédactions, maintient un niveau plus que correct en orthographe et en grammaire. Les bons acquis d'avant départ aide forcément !

Pour les maths, on pourrait se dire que la méthode est superflue. Cependant, il faut savoir que les programmes aux US et en France sont légèrement différents. En France, on fait beaucoup plus de géométrie (et surtout avec une règle !!! ce qui n'est pas le cas ici aux US... c'est un sujet qui me fait d'ailleurs un peu bouillir !).

A l'inverse, aux US, c'est plus orienté "fraction" du fait notamment de leur système métrique carrément compliqué, il faut donc s'y plonger de bonne heure. Et oui, il faut savoir rapidement calculer ce genre de truc : 3in1/4 + 5in 5/7.

Honey, what do you learn at school ?

En conclusion, bravo les enfants... vous le méritez !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Hébergé par Overblog