Le système de santé américain

Quand on habite aux Etats Unis, on redevient content d'être français et fier de notre sécurité sociale dès que l'on commence à être malade.

Même sans jamais avoir mis les pieds dans le pays de l'oncle Sam, on sait que les frais de santé sont excessifs sans pour autant avoir d'ordre d'idée très précis. Alors laissez-moi vous donner quelques chiffres et vous faire part de nos déambulations dans le système médical américain.

Le système de santé américain

Il faut tout d’abord savoir que le système de santé aux Etats-Unis est privé, de type mutualiste, ce qui signifie, que chacun cotise pour un plan d’assurance en fonction de ses moyens mais aussi des risques de santé qu’il veut couvrir. Il y en a donc pour tous les goûts et tous les budgets, de l’assurance très onéreuse… à l’absence d’assurance.

Le système de santé américain

Notre statut d'expat' aidant, on nous a servi sur un plateau doré notre assurance santé.

Je sais maintenant que c'est un grand service que l'on nous a rendu car déjà, on se tourne les pouces mais surtout on nous a évité quelques hallucinations devant les devis d'assurance.

On ne connait pas le coût de notre couverture sociale car la société de monsieur fait tout en direct mais, après renseignement auprès de locaux, une bonne assurance peut tourner autour des 400 dollars par mois et par personne, voire plus suivant l'âge.

Les prix des assurances sont tellement excessifs que pas mal d'américains ne disposent tout simplement pas de couverture santé.

Sous la présidence d'Obama, le système de santé a été un peu chamboulé. Le système MEDICAID, assurance de santé publique gratuite, a en effet été créé pour venir en aide aux plus démunis.

En parallèle, il y a le système MEDICARE permettant d'aider les plus de 65 ans et les personnes incapables de subvenir à leurs besoins médicaux.

Donc aujourd'hui, le taux de couverture devrait progresser avec un système quelque peu coercitif car tout citoyen américain a l'obligation d'être assuré sous peine d'amende.

Les très pauvres sont maintenant aidés, les anciens aussi, les riches ne se posent pas la question et pour les classes moyennes, c'est toujours avec autant de difficultés qu'ils financent leur assurance maladie.

Le système de santé américain

Durant notre première année aux US, il y a eu peu de visite chez le médecin mais dès la première fois, on a vite compris qu'il ne fallait pas tomber sérieusement malade dans ce pays.

La visite chez le médecin généraliste coûte 140 dollars et après assurance, on en a pour environ 25 dollars de notre poche (soit le prix d'une consultation en France). Il faut quand même savoir que notre assurance est réputée pour avoir un super taux de remboursement !!!

La visite chez un médecin spécialiste, c'est environ 250 dollars dont 50 dollars pour l'assuré.

Au niveau examen, j'ai l'exemple de l'échographie à vous donner : 700 dollars dont 100 dollars à notre charge.

Le système de santé américain

Pour les dents c'est encore pire.

Amélie a dû subir quelques extractions de dents de lait un peu coriaces : et c'est 400 dollars de notre budget pour un montant d'environ 1000 dollars au total. Pas rigolo pour elle mais pas marrant pour les parents non plus.

Aujourd'hui, elle est en plein traitement orthodontique (comme pas mal d'enfants). On n'en est pas encore au stade de la correction de l'alignement des dents mais à la phase préliminaire pour écarter les mâchoires. Le traitement est à 3000 dollars et là, ce sera la moitié qui sortira de notre porte-monnaie. Oh my gosh ! On ne nous avait pas dit tout ça !

Suivant le type de consultations et les examens à pratiquer, on peut appliquer un facteur 5 à 10 à tous les prix français. C'est exorbitant !

Il faut dire que les médecins sont au top au niveau service et marketing, donc forcément ça coûte !

Par exemple, le long des autoroutes, vous pouvez trouver des pubs vantant les mérites de tel ou tel médecin. Idem dans certaines revues.

De vrais businessmen non ?

De vrais businessmen non ?

Le système de santé américain

Et puis, quand vous venez consulter un médecin ou un dentiste, ça ne se passe pas comme en France. Il a du staff avec lui et ça se paie.

A chaque visite chez le médecin, une infirmière (ça pourrait être un homme mais je n'ai toujours vu que des femmes alors je dirai "elle") prend en charge le patient : elle mesure, elle pèse, elle te prend la température et mesure ton pouls. Elle te demande si tu bois, te drogues ou as des psychoses la nuit etc...

Elle remplit scrupuleusement son questionnaire informatique et enregistre la cause de ta visite. Ensuite, elle te demande d'attendre le médecin.

Si tu reviens 2 jours plus tard (car le traitement n'y fait rien !), le même process recommence : poids, taille, température etc ... Au début, ça paraît pro mais au final, je trouve que c'est un peu saoulant et sans grande valeur ajoutée.

Juste au passage, cette infirmière vous prend vos rendez-vous pour les examens complémentaires demandés ou les autres médecins spécialistes à consulter. C'est bien mais je pouvais le faire moi-même !!!

Tout à l'heure je vous donnais l'exemple des prix de l'échographie (alors je vous vois venir avec vos gros sabots ! non... il n'y a pas de troisième en route !).

Donc pour l'échographie, même process, l'assistante en radiologie passe en premier. Elle fait bouger son instrument dans tous les sens, elle fait les clichés. Puis le médecin vient 15 minutes plus tard et refait la même chose. Donc en gros, pour 700 dollars, j'ai payé 2 échographies...

C'est cher mais au moins c'est bien pour le taux de chômage !

Malgré ces expériences financièrement peu intéressantes, figurez-vous que l'on a poussé le vice jusqu'à l'opération.

Une opération initialement prévue en France mais qui n'a pas pu se faire. Je passe les détails car cette histoire vaudrait un roman à elle seule.

Nous avons dû affronter les méandres du système médical américain pour trouver un chirurgien orthopédique pédiatrique qui tienne la route. Ca s'est fait sans trop de difficulté et sans avoir à faire 4h de route pour aller en consultation. Seulement 1h30....

Pour les médecins spécialistes, c'est comme en France, il faut être recommandé par son médecin généraliste pour pouvoir prendre un rendez-vous. Après, le même process s'applique, l'infirmière, le médecin...

Le système de santé américain

Le jour de l'opération, on stresse forcément et surtout quand on met sur le billard son enfant dans un pays que l'on ne connaît pas bien (et surtout quand on ne comprend pas toutes les subtilités de langage !!). L'opération en tant telle s'est super bien déroulée, tout se passe plus ou moins comme en France à quelques détails près :

- on a dû nous informer des risques de l'anesthésie et de l'opération au moins 5 fois. Ca met en condition les parents et l'enfant qui est là quand les médecins racontent toutes les pires horreurs...

- on a proposé à Amélie Pepsi Co et crackers en salle de réveil, quand elle pleurait encore tout ce qu'elle pouvait, là où en France on aurait proposé un jus de fruit, un bouillon ou quelques pâtes. Ah ces américains et la bouffe, y'a vraiment un problème profond.

- on nous a limite mis à la porte. "Votre fille pleure, c'est normal, elle vient de se faire opérer ! Il faut maintenant l'habiller, on vous fournit une chaise roulante pour aller jusqu'à votre voiture, une bassine si jamais elle est malade en voiture à cause des médicaments". Comme on dit, c'est "demerden sie sich".

Alors combien ça vaut la procédure chirurgicale et la mise à la porte qui va avec. Et bien, c'est 11 500 dollars, Pepsi Co et crackers inclus... heureusement l'assurance est là mais il reste un peu plus de 10% pour notre pomme.

10% c'est pas grand chose mais quand on commence à atteindre les nombres à 5 chiffres, ouille, ouille !

Tout cela c'est beaucoup d'argent effectivement mais comme on dit, l'important c'est d'être en bonne santé et de le rester !

Take care ...

Hébergé par Overblog