Philadelphie ou Philly pour les intimes

Philadelphie ou Philly pour les intimes

Utilisons la machine à remonter le temps et posons-nous autour du 11 novembre 2013 (qu'on ne se moque pas !!!) quand nous avions profité d'un long week-end pour découvrir Philadelphie.

J'ai des photos à la pelle, alors autant vous en faire profiter.

Philadelphie, c'est où, qu'est-ce qu'on y voit, qu'est-ce qu'on y fait ?

Principale cité de l'état de Pennsylvanie, Philadelphie est située sur la côte Est à mi-chemin entre New York City et Washington DC.

Philly est la 5e ville la plus peuplée des Etats-Unis, loin derrière New York mais aussi Los Angeles, Chicago et Houston.

Philadelphie ou Philly pour les intimes

Philadelphie a beau être une grosse ville, les plus principales curiosités touristiques sont concentrés dans le downtown et ses proches environs. Du coup, ça en fait une métropole à taille humaine et à taille de touristes, pas trop fatigués le soir.

Du point du vue historique, Philadelphie a été l'une des places importantes de la révolution américaine (révolution contre les imposteurs anglais) avec Boston (considéré comme le berceau de cette révolution) et New York.

La république démocratique américaine a vu le jour à Philly avec la signature de la Déclaration d’indépendance et de la Constitution des Etats Unis. On y a donc visité plusieurs bâtiments de la fin du XVIIIe siècle, qui font partie du parc national historique de l'indépendance : l’Independence Hall, classé sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

A deux pas des bâtiments où se rassemblaient autrefois le gouvernement américain, on visite le Liberty Bell Center où on peut venir admirer la cloche de la liberté des Etats-Unis.

La Liberty Bell servait initialement à marquer l'ouverture des sessions parlementaires et à annoncer des rassemblements publics et des proclamations.

Aujourd'hui, cette cloche est un symbole de l'indépendance américaine car elle aurait sonné le jour de la signature de la déclaration d'indépendance des Etats-Unis.

Dans le monde des historiens, il y a eu beaucoup de controverses à ce sujet avec comme question centrale : "Est-ce vraiment CETTE cloche qui a sonné ?"

Comme vous le constatez, il y eu du débat de qualité....

Philadelphie ou Philly pour les intimes

Ajourd'hui, la question ne se pose plus. La visite de la Liberty Bell est l'attraction touristique n°1 de la ville donc pas question de sortir une autre cloche de dessous le chapeau.

En allant au Liberty Bell Center, on apprend tout sur cette cloche : sa fabrication, sa fissure dès la première utilisation, les tentatives de réparation, son message et j'en passe. Quand les américains ont un sujet historique à se mettre sous la dent, on ne les arrête plus !

 

Philadelphie ou Philly pour les intimes

A Philly, on visite également un chouette hôtel de ville avec une tour de 167 m.

Ce bâtiment serait le plus haut ouvrage de maçonnerie sans charpente métallique au monde.

En temps normal, on peut monter tout en haut pour admirer la jolie vue mais durant le week-end du 11 novembre, c'était portes closes...

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Face à la mairie

Face à la mairie

Au niveau artistique, Philadelphie joue dans la cour des grands avec, regroupés dans une même rues, le Philadelphia Museum of Art, le musée Rodin et la fondation Barnes qui présente une collection privée de 9000 tableaux impressionnistes et postimpressionnistes.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

Le musée des arts de Philly est très grand, on n'en a fait qu'un bout mais on peut vous dire qu'il dispose d'une chouette collection.

Philadelphie ou Philly pour les intimesPhiladelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimesPhiladelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimesPhiladelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

Le musée Rodin est petit mais d'une délicatesse exquise.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

Quant à la fondation Barnes, on n'a pas fait. On se le réserve pour une prochaine visite, qu'il faut que l'on programme sous peu.

A Philadelphie, l'art est également dans les rues avec beaucoup de sculptures et dans un autre genre, du street art sur les murs.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

En plein cœur de Philly, on peut admirer sa célèbre sculpture "LOVE" de Robert Indiana. Elle est l'un des symboles de la cité et fait référence au nom de la ville. Philadelphie viendrait du grec et signifierait "amour fraternel".

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

Un peu plus au sud, on visite le Magic Garden signé Isaiah Zagar, artiste qui a fait de sa maison et de son jardin une œuvre d'art faite de mosaïque, dont les matériaux sont tous de récupération.

Un chouette endroit qui plaît énormément aux enfants avec une chasse aux indices plutôt difficile.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

Sur le plan cinématographique, Philadelphie est marquée par Rocky Balboa incarné par Sylvester Stallone.

Impossible de louper ce pan de culture moderne... statue du boxeur au pied des marches du musée d'art, statue à l'office du tourisme et puis surtout, tous ces touristes et locaux qui montent les rocky stairs, à savoir les 72 marches menant au Philadelphia Art Museum, en courant et une fois en haut, regardent le monde les bras levés vers le ciel.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Ici, montée des marches à l'occasion d'un mariage
Ici, montée des marches à l'occasion d'un mariage
Ici, montée des marches à l'occasion d'un mariage

Ici, montée des marches à l'occasion d'un mariage

Comme je vous sens un peu nostalgiques, ci-joint l'extrait du footing de Rocky dans les rues de Philadelphie.

Les quartiers autour des quelques gratte-ciels de la ville sont très charmants avec pas mal de rues pavées, des maisons pittoresques, des boutiques et des terrasses.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Elfreth's alley : minuscule allée pavée qui serait la plus ancienne rue des Etats-Unis occcupée sans interruption

Elfreth's alley : minuscule allée pavée qui serait la plus ancienne rue des Etats-Unis occcupée sans interruption

Le quartier qu'on ne loupe pas est celui de Chinatown avec sa palanquée de commerces où on trouve de tout et rien à la fois.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

Au niveau culinaire, attention par ici le gras !! car Philadelphie est hautement réputée aux Etats-Unis pour... son Cheesesteak, un sandwich tout en longueur fait à partir de morceaux de bœufs, d'oignons et de fromage fondu.

Si j'étais encore étudiante, je dirais un bon sandwich de 4h du mat' après le dance floor...

Philadelphie ou Philly pour les intimes

On le sait que les américains aiment le gras mais pour un cheesesteak, ils sont prêts à faire une queue interminable, impressionnant !

Sur Philly, il y a 2 adresses pour le Cheesesteack : Pat's King of Steak et Geno's.

Ils sont sur des trottoirs opposés alors forcément aux heures de point la circulation est coupée.

Philadelphie ou Philly pour les intimes

On a testé pour vous.

C'est comme imaginé : gras, bourratif, pas mauvais en soi mais franchement quand on parle de spécialité culinaire, ça fait quand même marrer.

Pour la dégustation, c'est sur des tables métalliques sur le trottroir, bien roots quoi !

Philadelphie ou Philly pour les intimes

Heureusement que Philly sait quand même varier les plaisirs au sujet de la gastronomie. Il y a du choix au niveau restos et ceux que l'on a fait étaient vraiment très bien.

Et puis, le plan lunch à ne pas louper est le Reading Terminal Market en plein centre, un immense marché couvert où la foule se bascule en quête d'une place à leur comptoir préféré : rôtisserie, chinois, mexicain, italien, on y trouve tous les styles.

Au Reading Market Terminal, il y a également tout ce qu'il faut pour faire son marché et on croise de nombreux amishs qui tiennent leurs stands pour venir vendre leurs produits fermiers.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes
Philadelphie ou Philly pour les intimes

Pour finir, une petite photo de la skyline de Philadelphie. Pas exceptionnelle compte tenu qu'il y a peu de buildings.

Pendant longtemps, la ville n'avait pas de gratte-ciel en raison d'une règle tacite qui interdisait d'édifier des bâtiments plus hauts que la statue de William Penn (fondateur de la ville) située au sommet de la tour de l'hôtel de ville. En 1987, le One Liberty Place dont l'architecture s'inspire fortement du Chrysler Building de New York, fut le premier édifice à dépasser les 200 mètres de haut. Puis d'autres buildings ont été progressivement édifié comme le Comcast Center (avec l'ouverture carrée au sommet), mesurant 297 mètres, ce qui en fait le plus haut gratte-ciel de la ville. Il est le symbole du renouveau économique de Philadelphie.

Philadelphie ou Philly pour les intimes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Hébergé par Overblog