Les maisons hantées d'Halloween

  • CLAS' family
  • Vie locale
Les maisons hantées d'Halloween

A l'approche d'Halloween, c'est le moment de faire une sortie très spéciale : aller visiter une maison de l'horreur et se faire une bonne frayeur.

Attention, cet article contient des photos et liens qui sont déconseillés aux plus jeunes et aux âmes sensibles.

Dans les environs proches de Corning, deux adresses sont proposées :

- le Kinsbury Cementery, qui s'est installé dans une petite zone commerciale

- et le Tagsylvania, au milieu des champs, qui propose une version genre parc d'attraction

Je vous avais expliqué, l'an passé, que très naïvement, on avait voulu se faire une expérience maison hantée avec les enfants.

On pensait voir 2-3 sorcières, 2-3 squelettes et loup-garous et puis une tonne de toiles d'araignée. En fait, on avait carrément sous-estimé l'engouement des américains pour le gore, l'épouvante, les squelettes et les zombies. Ici, la qualité d'un film d'horreur va être évaluée non pas à la qualité du scénario et à la mise en scène amenant un sentiment d'angoisse et/ou dégoût mais plutôt à la quantité de sang qui gicle ou aux effets sordides, parfois très mal faits, qui peuvent déformer un corps humain.

Enfin bref, on avait abandonné l'idée se disant que l'on avait encore du chemin à faire pour mieux cerner la culture américaine.

Cette année, changement de programme, les enfants sont restés à la maison...

Les maisons hantées d'Halloween

Ludo a fait ses premiers pas dans l'univers des maisons hantées au Kinsburry Cementery.

Le choix s'est orienté vers le show dédié aux sorcières.

Son impression : décors très bien faits, costumes et maquillage des intervenants très soignés, quelques effets de surprise mais pas de grosse frayeur.

J'ai senti une pointe de déception...

Les maisons hantées d'Halloween

Avec ce bilan "so-so" (comme on dit ici), il était motivé pour s'attaquer au niveau supérieur.

Quant à moi... Je m'étais défilée la première fois mais comme je ne pouvais décemment pas vous raconter l'histoire des maisons hantées sans les avoir moi-même pratiquées, j'y suis allée aussi.

Direction Tagsylvania...

Photo de jour... mais rassurez-vous, on y est bien allé la nuit !

Photo de jour... mais rassurez-vous, on y est bien allé la nuit !

Les maisons hantées d'Halloween

Chose qui n'était pas prévue, c'est que mon cher et tendre achète le ticket combo, c'est-à-dire le pass qui donne le droit d'entrée aux 3 attractions phares... Oh non ! un vrai traquenard !

Ce qui n'était pas prévu non plus, c'est qu'il y a tellement de monde (je vous avais parlé de parc d'attraction au début) que la file d'attente pour entrer dans les mondes du frisson et des cris stridents est plutôt longue (jusqu'à 1 heure d'attente et ce soir-là, le thermomètre affichait 0°C, ambiance glacée ...).

Les maisons hantées d'Halloween

Niveau résultat : on n'a pas été déçu.

On a visité la maison du clown tueur avec des lunettes 3D chaussées sur le nez et on s'est fait attaqué par un clown à la tronçonneuse en fin de parcours. Il m'a fait quand même un peu peur celui-là car j'étais coincée dans un coin avec sa machine (j'imagine sans chaine) à mes pieds. Brouhouh !!!

Puis on est entré dans le repère d'Hannibal Lecter, tantôt poursuivi par des fous, tantôt surpris par des personnages bizarres (notamment un boucher en pleine découpe de corps humains...), tantôt angoissé par des passages vraiment pas rassurants.

Je n'ai pas l'habitude de nous mettre en scène sur les photos mais à lieu spécial, méthode sépciale.

Je n'ai pas l'habitude de nous mettre en scène sur les photos mais à lieu spécial, méthode sépciale.

A l'intérieur de ces lieux hantés, j'étais bien évidemment trop préoccupée pour prendre des photos (et puis en plus, c'est interdit par le règlement) mais comme je vous sens très intéressés par le sujet, ci-joint la vidéo proposée sur le site de Tagsylvania pour vous mettre le sang (oups) l'eau à la bouche.

Malgré le ticket combo, on n'a pas fait la dernière attraction le "Psycho swamp", celui où on reste dehors en essayant d'avancer, dans le brouillard, dans un marécage habité par de vilaines créatures. Trop long, trop froid et trop faim !

Pour finir, un petit reportage (que l'on pourrait qualifié de journalistique) sur le sujet.

Vous allez voir, ça change de Jean-Pierre Pernaut et de son meilleur reportage sur quelle glacière choisir pour partir en vacances (si ! si ! celui-là, je l'ai vu l'été dernier...)

Valentine 19/11/2015 11:50

J'aurais bien aimé partir dans tous ces lieux, car j'adore avoir ce genre de frayeurs, lol.

Hébergé par Overblog