Période électorale aux Etats-Unis

  • le blog de Sophie
  • Vie locale
Période électorale aux Etats-Unis

2016 est l'année de l'élection du prochain président américain (le 45e) et ça fait déjà plusieurs mois que ça s'agite.

En France, on en entend un peu parler dans les médias, enfin... les journalistes se délectent surtout à rapporter les propos tantôt assez odieux, tantôt assez stupides de Donald Trump. On aurait presque l'impression qu'il fait une primaire à lui tout seul tant les autres sont passés inaperçus jusqu'alors.

Côté démocrates, je n'ai pas l'impression que les médias en parlent beaucoup. Forcément, quand les personnes tiennent des discours politiques qui ne s'apparentent pas à une caricature, ça ne fait pas tellement le buzz.

Nous, on essaie tant bien que mal de comprendre comment s'organisent ces élections et à vrai dire, on découvre que c'est beaucoup plus compliqué qu'on se l'imaginait.

Vu de France, on pourrait s'imaginer que seuls Donald Trump et Hillary Clinton sillonnent les routes de l'Amérique. En fait, il y en a quand même beaucoup plus et rien ne dit aujourd'hui que Trump et Clinton seront les candidats désignés pour les élections de Novembre 2016.

Figurez-vous qu'au début des primaires, 16 personnes se présentaient chez les Républicains et 6 chez les Démocrates. De chaque côté, des candidats se sont désistés au fil des mois car peu de chance de succès, campagne trop chère et peut-être que quelques alliances ont été conclues (qui sait ?)

A ce jour, il reste 2 candidats côté Démocrates (Hillary Clinton et Bernie Sanders) et 11 côté Républicains (it's A LOT !).

Mack Huckabee a jeté l'éponge suite aux caucus de l'Iowa, le 1er février 2016.
Mack Huckabee a jeté l'éponge suite aux caucus de l'Iowa, le 1er février 2016.

Mack Huckabee a jeté l'éponge suite aux caucus de l'Iowa, le 1er février 2016.

Depuis plusieurs mois, les candidats des partis démocrate et républicain enchainent meeting sur meeting pour devenir celui ou celle qui représentera son parti lors de la dernière course finale.

A la télé des débats ont été organisés pour chaque parti. Pour les Républicains, compte tenu du nombre de candidats, il a même fallu faire 2 débats : un avec les candidats les plus prometteurs et un avec les autres (les outsiders).... Chacun a dû avoir son temps de parole mais d'un point de vue confrontation d'idées et débat démocratique, le principe paraît pour le peu curieux.

Maintenant les votes au sein de chaque parti vont être organisés dans chaque état et c'est là que ça devient très compliqué car le mode électoral est défini spécifiquement dans chaque état et pour chaque parti. Donc les citoyens américains de même couleur politique ne voteront pas de la même manière s'ils habitent en Iowa ou en Floride par exemple. Ca paraît quand même un peu surprenant !

Période électorale aux Etats-Unis

Pendant les primaires, les américains ne votent pas directement pour leur candidat favori mais ils vont élire des délégués, qui se sont engagés à voter pour tel ou tel candidat.

Ces délégués sont élus suivant différents modes : la proportionnelle ou le principe du "winner takes all" (c'est-à-dire que tous les délégués d'un même candidat seront élus si ce candidat a remporté la majorité auprès des sympathisants).

Certes les primaires ne sont pas l'élection présidentielle mais quand même, je trouve étonnant qu'un vote d'un citoyen n'ait pas le même poids d'un état à un autre.

Ensuite si on en finissait là pour les explications, ce serait trop simple. Ben oui car dans certains états, les américains votent directement pour les délégués qui se rendront à la convention nationale (la grande messe où va être enfin désigné le candidat qui représentera le parti pour la course finale à la Maison Blanche) et dans d'autres, des caucus sont organisés.

Le caucus consiste à rassembler les sympathisants à la même heure, dans certains endroits prédéfinis pour chaque circonscription (ces lieux étant bien évidemment spécifiques à chaque parti politique) pour procéder au vote en direct live.

Si j'ai bien compris, il s'agit d'un vote en pyramide où les sympathisants votent pour les délégués de la circonscription qui voteront pour les délégués du comté qui voteront enfin pour les délégués de l'état. Bref, un brin compliqué (mais système utilisé par une bonne dizaine d'états quand même).

On l'avait déjà vu avec les unités de mesure, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Niveau élection, je dois dire qu'on atteint des sommets !

Cette semaine, les primaires ont été lancées avec les caucus en Iowa.

1 parti = 1 mode électoral et c'est exactement ce principe qui a été appliqué dans ce petit état.

Côté Républicains, le vote se faisaient par bulletin et côté Démocrates, suivant le "mode de l'assemblée". Encore une particularité que l'on ne pratique pas en France !

Période électorale aux Etats-Unis

Kézako le "mode de l'assemblée"?

La salle, où les sympathisants sont regroupés, est divisée en plusieurs zones, chacune correspondant à un candidat, et les gens se placent dans telle ou telle zone pour affirmer leur soutien à tel ou tel candidat. Et tout le monde se compte à la fin.

Si j'ai bien suivi, il y a 2 tours dans ce mode de scrutin. Au deuxième tour, seuls les 2 candidats ayant remporté le plus de voix sont maintenus, donc les partisans des candidats les plus faibles devront au second tour trouver leur nouveau camp. Et puis, entre les 2 tours, les partisans de chaque camp peuvent argumenter sur l'intérêt de voter pour leur candidat favori afin d'attirer de nouveaux soutiens jusqu'alors ralliés au camp adverse. Un joyeux bazar !

Apparemment dans d'autres états où ce mode électoral est appliqué, les votes se font à main levée sans même avoir à déplacer ses fesses de sa chaise !

Tant que l'on est dans le joyeux bazar, figurez-vous que dans certaines circonscriptions, le vote s'est terminé par un pile ou face avec une pièce de monnaie. Si si ! Lisez plutôt cet article :

Si vous n'avez pas tout compris sur le caucus, regardez cette vidéo de Martin Weil du Petit Journal.

Période électorale aux Etats-Unis

Donc pour conclure sur les primaires, les délégués élus vont se rendre à la convention nationale, moment où sera choisi officiellement le/la futur(e) candidat(e) pour la course à la présidence.

Sauf que souvent cette convention nationale au lieu d'être le moment de vote final, un peu solennel, s'apparente plus à une grosse boum. En effet, très souvent, il ne reste plus qu'un seul candidat en fin de primaires, les autres ayant successivement abandonné tout au long de la campagne au vu de leur faible chance de remporter la victoire finale.

Voilà pour les grandes lignes des primaires mais en fait, c'est encore un poil plus compliqué que cela, j'ai simplifié pour moi-même ne pas m'engager dans des explications que je n'aurais pas bien comprises.

Si vous voulez être plus au fait sur le sujet, cliquez sur le lien ci-dessous :

Niveau timing, les primaires auront lieu jusqu'au mois de juin, les conventions nationales de chaque partis se tiendront au cours du mois de juillet et l'élection présidentielle aura lieu début novembre 2016.

D'ici là, je vous laisse suivre le duel démocrate entre Clinton et Sanders et la bataille tripartite entre Trump (l'ultra-riche décomplexé aux propos chocs), Cruz (le texan ultra conservateur, ultra religieux) et Rubio (dont je ne connais pratiquement rien de ses idées).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Hébergé par Overblog